Voyages

29 août 2016 07h24

Jean-Pierre ♫
Croyez-vous en dieu ?

Je ne parle pas du barbu sévère qui demanda à Abraham de lui sacrifier son fils.
Je ne parle pas non plus de celui qui a couché avec la femme du charpentier.
Ni même de celui qui murmurait des mots doux à l'oreille du chamelier.
Quant aux dieux hindous, je ne me risquerais pas à en parler car je ne les connais quasiment pas. Et puis, ils ont bien trop de bras.

Je parle de ce qui a amené l'univers à exister.

La science ignore tout de ce qui est "au-delà" de l'univers, de ce qui a "précédé" le Bing Bang. J'ai mis des "" car l'espace et le temps ont été créés par le Bing Bang et font partie intégrante de notre univers.

Et vous, que pensez-vous de ce qui a amené au Big Bang et à l'univers tel que nous le connaissons ?

http://espace-temps.blogs.no...

29 août 2016 10h52

Hélène
Passionnant sujet!
"dieu" est un concept uniquement humain... je pense plutôt que l'on devrait considérer l'espace comme un lieu multidimensionnel, énergétiquement rempli de vibrations différentes, de matières différentes et que c'est un tout dont nous faisons partie intégrante.
En tant qu'humains, nous faisons partie de la 3ème dimension, celle de la matière "solide", tangible et visible par nos sens. (matière: concentration d'énergie)
Nous ne sommes pas les seules créatures vivantes dans l'univers (de cela je suis certaine), toutes les planètes sont habitées, par des bactéries extrémophiles (comme sur la Terre) mais également par toutes les formes de vie des 4ème, 5ème et autres dimensions, que nous ne pouvons pas voir avec nos sens humains très limités.
Ces formes de vies existent aussi sur notre bonne vieille planète, elles ont souvent donné lieu à des croyances, des mythes... (elfes, gnomes, esprits de la Nature dans beaucoup d'anciennes religions).
Le sujet est vaste, voici une vidéo très intéressante:
Serge-Reiver Nazare : La vibration de l'Univers - YouTube

29 août 2016 11h47

Jean-Pierre ♫
Gloups !
Je n'ai pas tout compris loin de là mais je sens que tu vibres avec bien des choses et c'est sympa. Quant à la vidéo de 1h25, je la regarderai plus tard...

29 août 2016 13h21
modifiée
29 août 2016 13h25

Hélène

Tout est en interaction sur différents plans de conscience, perceptible ou non par nos sens limités d'humains! mais rien de "barbu", de "bleu avec 3 yeux et 12 bras" ou autre représentation!! Chacun se fait son idée en la matière je pense, même les athées les plus convaincus ont finalement une forme de croyance....

Et vous, comment expliquez-vous ceci:
Umberto Molinaro : Crop Circles - YouTube

29 août 2016 13h24

Lalo Skywalker
Je ne crois pas en l'existence d'un dieu fabriqué par l'homme. Un dieu qui serait bon et miséricordieux mais que, malgré tout, il faudrait craindre ()...

Je ne sais pas ce qu'il y avait avant, ni comment, ni pourquoi la terre est devenu viable... je pense qu'il y a eu un big-bang mais comme je suis loin d'être une scientifique avérée, je ne pourrais l'expliquer....

29 août 2016 15h01

Jean-Pierre ♫
Lalo Skywalker, j'essaie ici de comprendre ce qui peut avoir créé l'univers.

Quant à savoir ce qui a amené la vie sur au moins une planète, c'est encore une toute autre question, certes tout aussi passionnante. A ce sujet-là, par contre, il est fort possible que les savants trouvent dans un avenir assez proche des éléments de réponse en découvrant d'autres planètes où la vie s'est développée. C'est un domaine de recherche en constante évolution :

http://www.science-et-vie.co...

29 août 2016 15h03

Jean-Pierre ♫
Dans le cadre d'une enquête à la campagne, Sherlock Holmes et le docteur Watson sont amenés à passer la nuit sous la tente.
Au beau milieu de la nuit, Sherlock réveille son compagnon d'un coup de coude dans les côtes et lui demande :
- Dites moi, mon ami, que vous inspire cette superbe voûte étoilée qu'il nous est donné d'admirer ?
Habitué à se faire charrier par Sherlock, le docteur Watson réfléchit longuement puis répond prudemment :
- Et bien, quand je vois ces milliards d'étoiles, je me dis que, probablement - oh ! ce n'est pas sûr ! - autour de certaines d'entre elles gravitent des planètes comparables à la nôtre. Alors je me dis que, peut-être - ce n'est bien entendu qu'une hypothèse - sur certaines d'entre elles la vie a éclos. Et du coup je me dis qu'il est possible - mais nullement sûr, bien entendu ! - qu'une forme d'intelligence comparable à la nôtre existe là-bas quelque part. Oh ! ce n'est bien-sûr qu'une hypothèse mais, quoiqu'il en soit, j'espère qu'un jour peut-être nous entrerons en contact avec des extraterrestres.
- Hum ! Ce que vous dites est plein de poésie, répond sobrement Sherlock. Puis il replonge dans le silence.

Un peu intrigué par cette attitude inhabituelle, Watson demande alors :
- Et vous, cher ami, qu'est-ce que cela vous inspire ?
- Et bien répond Sherlock, quand je vois cette superbe voûte étoilée qu'il nous est donné d'admirer, je me dis que, peut-être - oh ! ce n'est bien entendu qu'une hypothèse ! - quelqu'un a profité de notre sommeil pour nous voler le toit de notre tente.

29 août 2016 21h24

abra

En effet la vue des étoiles ne leur procurent pas le même genre de réflexion !

29 août 2016 22h19

sourire
même les athées les plus convaincus ont finalement une forme de croyance.

29 août 2016 23h08

Lili ...
Alors moi non plus je ne crois pas en l'existence du barbu.
Je pense cependant que nous formons un tout.
La culture bouddhiste m'a fait du bien à un moment. Souffrir pouvait avait un sens.
Il me plait de croire que nous sommes tous Dieu. Pas individuellement mais collectivement, bien que dans le nous 'il y en ait qui soient mal barrés.

30 août 2016 00h18

Segel
Demander ce qu'il y avait avant le big bang, c'est comme demander ce qu'il y a au Nord du Pôle Nord ...

30 août 2016 05h07

Jean-Pierre ♫
Lili ... j'ai découvert le bouddhisme quand j'avais 23 ans et j'ai fort apprécié cette vision du monde dans laquelle il n'y a pas de séparation entre un créateur et une création et donc pas non plus de barbu qui écrit des bouquins moralisateurs.

Le bouddhisme parle de l'univers dans son unicité, de la façon dont nous ne formons qu'un, de l'être humain au grain de sable en passant par le ver de terre et les brins d'herbe. Par contre, je ne me souviens pas que le bouddhisme parle de la façon dont l'univers serait apparu.

30 août 2016 05h16

Jean-Pierre ♫
Segel, la façon dont tu formules ta réponse correspond précisément à ma question. L'univers nous est présenté comme une "bulle" en expansion. Mais qu'y a-t-il "au-delà" de la bulle ?

Et ne va pas me répondre qu'il n'y a rien au seul prétexte que l'espace fait partie de l'univers. J'ai déjà évoqué cet argument trop facile dans ma question. As-tu lu ce passage de l'article :

Si le temps est né avec l'univers, alors se demander ce qu'il y avait "avant" n'a pas de sens, puisqu'il n'y avait ni "avant" ni "après". Un peu trop philosophique ? Peut-être, mais le temps lui-même n'est pas une donnée aussi absolue qu'on pourrait le penser.

La physique décrit aussi un univers avec de multiples dimensions. Celles-ci pourraient alors expliquer ce qui se trouve en-dehors de notre univers, et peut-être même le "multivers" (un univers composé d'univers, et à plus de 3 dimensions). De quoi se donner mal à la tête, d'autant que notre esprit limité à 3 dimensions n'est peut-être pas conçu pour comprendre ce qu'il y a au-delà.

En fait, la réponse à la question du "qu'y avait-il avant l'univers" est probablement fausse: la vraie question serait d'aller voir ce qu'il y a au-delà de l'univers, donc de se donner la capacité d'observer les autres univers potentiels, ainsi que les autres dimensions.

30 août 2016 06h50

Jean-Pierre ♫
As-tu entendu parler de l'ère de Planck, cette zone de non-droit de toutes les connaissances physiques actuelles :

dès qu’on approche le temps 10 puissance -43 seconde on tombe sur le "point de fuite" de notre perspective, en analogie complète avec les tableaux faits selon les règles de la perspective. [...] Pour l’approcher, il faudra inventer des nouvelles théories. En fait, si près de l’instant zéro – moment primordial où rien de ce que nous connaissons, matière, temps, espace, n’existait – se présente comme le lieu de tous les mystères.[...] aucun mot, aucun vocabulaire, ne dépeint avec rigueur ce qui s’est tramé. Le défi est à la mesure de l’immensité. Les concepts manquent. Les outils mathématiques sont à inventer. On appelle cette zone de méconnaissance et d'ignorance, "l’Ère de Planck".

extrait d'un article du CNRS sur le Centre national de la recherche scientifique | Sagascience, collection de dossiers thématiques en ligne

30 août 2016 10h39

Hélène
Le big-bang est toujours considéré comme une théorie...

30 août 2016 10h49

Jean-Pierre ♫
Une théorie communément admise mais forcément une théorie : il est impossible d'avoir des certitudes sur ce qui se passait il y a 13 milliards d'années.

De même, la théorie de l'évolution des espèces est une théorie...

30 août 2016 11h23

Lili ...
il est impossible d'avoir des certitudes sur ce qui se passait il y a 13 milliards d'années
Et c'est ça qui est bien pouvoir se dire qu'il y a un autre possible lorsqu'on est coincé dans quelque chose qui nous enferme et/ou nous fait souffrir.

Les certitudes ont souvent servi des idéologies malsaines.

Nous sommes à un moment critique, encore une fois ... très à droite, on voudrait remettre en cause la démarche de l'enseignement de l'histoire chez les enfants. Remplacer le questionnement par le récit. Ca pue aussi chez les proches des ultra catho, pas que chez les autres religieux.
Fillon propose de "revoir l'enseignement de l'Histoire" en primaire - Le Point

Interessant lorsque la science nous emmene à apréhender l'évolution et "l'immatériel" :
La mémoire du vivant

Bon, le big bang, toussa toussa, c'est un peu compliqué pour moi. Je n'ai pas une grande culture scientifique.
Lorsque j'aurai un peu de temps, j'irai certainement écouter celle-là :
La création est-elle le dernier mystère ?

30 août 2016 13h13
modifiée
30 août 2016 13h14

Hélène
Lavoisier disait: "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme..."
Je pense que cette phrase résume bien les choses....

Et puis, si nous savions tout, il n'y aurait aucun intérêt à vivre sur cette planète... (et on s'ennuierait ferme!!)

30 août 2016 19h17

Segel
Jean-Pierre ♫, qu'on utilise le terme "au-delà" plutôt que le terme "avant" ne change rien à l'affaire si on considère qu'au delà n'a pas de sens en dehors de notre bulle.
C'est une question métaphysique, aussi bien pour les croyants que pour les scientifiques.
Et comme toute question métaphysique, elle ouvre la porte à tout et n'importe quoi.

Quant à parler de l'ère de Planck c'est juste déplacer un petit peu la limite au delà de laquelle les choses nous dépassent.

En effet, on ne connait le big bang que par le prolongement de ce qu'on connait quelques fractions de secondes plus tard.

Et si on va par là, la lumière ne circulait pas dans la boule de matière originelle, tellement elle était dense. Il a fallu attendre 380 000 ans d'expansion pour que la lumière commence à circuler.

Autant dire que notre information "visuelle" s'arrête à cet horizon là :
http://www.huffingtonpost.fr...

Tout ce qu'on sait sur la période "avant" cette image n'est donc que de l'extrapolation d'équations, sur des bases purement théoriques ... autrement dit du domaine du modèle.
Ce que vous appelez "théorie" finalement.

30 août 2016 21h11

Jean-Pierre ♫
En tout cas, on vient de capter un signal extraterrestre !!!
C'est Watson qui va être content !


http://www.lesoir.be/1304089...

30 août 2016 21h43
modifiée
30 août 2016 21h48

Emma
Depuis que Dieu est mort (Pour moi bien sûr!), j'y crois un peu moins Un peu comme Lalo Skywalker Un Dieu "omni ... toussah" ne colle vraiment pas avec ma vision de l'humanité actuelle (qui est certes très très désabusée )

En revanche, cette idée d'une âme séparée d'un corps, notamment au moment de la naissance et de la mort, m'interpelle encore... (mais ça ce serait de la physique et de la chimie...), l'idée d'autres planètes qui auraient pu accueillir -soit des corps, soit des âmes- pourquoi pas (c'est encore de la physique/chimie, me diras-tu...)

Après, on peut y mettre le mot Dieu ou dieux, je ne sais pas...

Fondamentalement je ne crois pas en un Dieu, mais je sais aussi que je ne suis pas athée. Les religions en revanche me dérangent, toutes profondément! Elles ne sont pour moi que des instances politiques qui asservissent un peu l'homme, bcp la femme et donc énormément l'ensemble de l'humanité et du monde vivant (ou pas) qui nous entoure.
En ce sens, je piquerais les mots de Desproges (si je ne me trompe pas, c'est peut être Coluche... ) : "Si Dieu existe: j'aurais deux mots à lui dire" (au moins deux! pour moi en tous cas )

30 août 2016 22h47
modifiée
30 août 2016 22h51

Jean
Pour ma part après une phase d'athéisme j'ai finis par me rallier au camp des agnostiques.
(L’agnostique considère que l'existence de Dieu ou des dieux ou leur non existence est inaccessible à l'intelligence humaine.

Il y a néanmoins une chose dont je suis certain, une vérité première (je dis vérité car je sais que certains d'entre vous récusent son existence)
Cette vérité est très simple : Si par extraordinaire Dieu ou des dieux existent ils sont totalement différents des dieux inventés par les humains.

Enfin lisez les textes sacrés, c'est des montagnes de conneries et de contradictions où le meilleur côtoie le pire.

Mais peu importe, un dieu qui serait réellement tout puissant ne pourrait pas être bon en même temps.

Comment imaginer qu'un être infiniment bon crée un monde dans lequel il faut manger les autres pour survivre? Comment peut-il créer un monde avec des maladies mortelles, la mort subite du nourrisson et tout le reste.

Ma conclusion est que s'il est réellement tout puissant alors c'est un sadique

Même pas capable d'inventer les vaccins quand même !

Woody Alen disait (en pensant à la Shoah?) "Si Dieu existe il faut souhaiter qu'il ait une bonne excuse" !

30 août 2016 22h57

Segel
Pour moi dieu n'existe pas.
Et pourtant je crois à l'âme.
Cherchez l'erreur ...

30 août 2016 23h02

Segel
Jean-Pierre ♫ arrête de faire paniquer les gens ...
http://www.lesoir.be/1304418...

30 août 2016 23h21

Emma
Jean Tu m'as manqué!!
si tu m'as lu (si! si! juste avant ton intervention: On est d'Accord!! .... Allélouia!! ... Enfin!! )

30 août 2016 23h23
modifiée
30 août 2016 23h29

Emma
.... Bon Segel i_l semblerait que l'on soit d'accord aussi!! ...

Là! ça va être moins marrant, l'Auberge!!

30 août 2016 23h27

abra

Et bien moi je crois en Dieu, pour preuve je suis l'un de ses anges

30 août 2016 23h31

Emma
ça ma Sylvie, je n'en doute pas!! ................

30 août 2016 23h31

Emma
Attrapée!!

30 août 2016 23h35

Segel
j'ai pas tout suivi

30 août 2016 23h36

abra
Le kif ce soir de fouiner dans les vieilles photos chez maman, j'ai retrouvé des clichés incroyables !

30 août 2016 23h41

Emma
Segel lis un peu!! rien de compliqué!
abra Fais gaffe au grenier des familles, j'ai joué avec il y a quelques mois: bcp de bonheur pour trop d'émotions aussi ;)

31 août 2016 06h22

Jean-Pierre ♫
Emma et Jean, moi non plus je ne crois pas en ces dieux anthropocentriques manifestement inventés par les êtres humains. Et d'ailleurs, pour ne parler que de Yahvé, Jéhovah et Allah, comme le dit Jean, il y a une contradiction évidente entre leur supposée omnipotence et omniscience et leur prétendu amour. S'ils existent, ce sont plutôt de sacrés sadiques !

PS pour Emma : Dieu est mort, écris-tu. Vraiment ? Car en tant que construction humaine, je le trouve au contraire bien vivant, particulièrement Allah. Yahvé est plus discret, c'est son côté ethnique. Et Jéhovah semble en train de commencer à disparaître progressivement, en tout cas en Europe. Mais il a encore de beaux jours devant lui.
Quels sont les pays les plus athées et les pays les plus religieux du monde? | Slate.fr

31 août 2016 06h28

Jean-Pierre ♫
Segel, moi aussi je crois en l'âme. C'est mon côté bouddhiste (non pratiquant).
Après, comme pour dieu, tout est affaire de définition...

PS : C'est amusant : l'article que tu cites a été mis en ligne par le même journal que l'article que je cite et seulement 7mn plus tard (et très probablement par le même journaliste). Comme quoi, un vrai scientifique, fut-il journaliste, n'a pas peur de se contredire. La connaissance scientifique est en perpétuelle évolution...

31 août 2016 06h30

Jean-Pierre ♫
En tout cas, nous sommes tous obligés de croire, preuve à l'appui !, en l'existence d'au moins un ange.

abra, tu es trop mimi-craquante !

31 août 2016 10h46

Hélène
Je ne crois pas en dieu(x) non plus, mais à une forme énergétique commune dont nos âmes font partie, je crois qu'on est à peu près tous sur la même longueur d'ondes; Ceci dit, comment expliquez-vous les crop circles? (pas les canulars, mais les vrais qui laissent des traces d'ondes) si ce n'est pas une présence énergétique "intelligente", qu'est-ce donc? (voir le doc que j'ai posté plus haut)
D'un point de vue perso, je me base sur la médecine chinoise et hindoue (médecine énergétique) et je ressens physiquement les courants qui traversent le corps. Je peux interférer, soulager. je pense que nous en sommes tous capables d'ailleurs.
Il s'agit d'énergies, parfaitement réelles...

31 août 2016 17h09

Segel
Les biophotons.
Un des sujets de discussion préféré avec mon prof de taichi, ex biologiste.

31 août 2016 20h19

Hélène
Vous devez être intervenu au moins 50 fois pour voir cette intervention.

1er septembre 2016 10h37

Lili ...
S'il y a autant d'églises, c'est que les gens ont besoin de se regrouper, c'est aussi un lieu où les gens s'entraident, même s'il y a de gros malins, qui comme dans notre organisation "démocratique", vivent bien de l'ordre qui est ainsi installé.

Les Jehovah sont peut-être en recul pas seulement à cause du discours de fin du monde mais aussi parce qu'ils font moins dans le proselytisme (il y en a un là où je bosse. Plutôt sympa et humain d'ailleurs ... j'ai été invité à une conférence, mais, en plus de manquer de temps, j'suis un peu flippée quand même ... qui sait, ça s'attrape peut-être la religiosité ... j'me sens déjà pas toujours à l'aise avec les évangélistes qui se développe beaucoup dans les "communautés" africaines.

1er septembre 2016 11h02

Lalo Skywalker
"même les athées les plus convaincus ont finalement une forme de croyance"...... sauf que moi, je ne vénère pas un truc que personne n'a jamais vu et dont l'existence n'est pas scientifiquement prouvée..... ni un mec qui a dit aux autres qu'il était le fils de ce truc invisible....

Je vénère mes parents..... parce qu'ils le valent bien

1er septembre 2016 12h23

Hélène
Tu as parfaitement raison!!! Ce que je pense en tant qu'athée (qui ne croit pas en un dieu) c'est que les extrémistes athées ont eux aussi, une forme de croyance dans le fait d'être persuadés de la non existence de dieux, si bien qu'au final, certains sont aussi cons que des extrémistes religieux! lol!!
Je crois que les religions, les croyances dans le merveilleux et autres doivent être vécues sincèrement en son propre coeur et ne doivent pas être l'objet de prosélétisme... La vraie spiritualité existe dans le respect, l'amour de soi et de son prochain, la joie, l'amitié...

D'ailleurs, très bonne intervention de Mélenchon du 24 août:
Les Français en ont par-dessus la tête des querelles religieuses - Mélenchon - YouTube

1er septembre 2016 12h29

Segel
Vous devez être intervenu au moins 50 fois pour voir cette intervention.

1er septembre 2016 13h04

Jean-Pierre ♫
Oh oui, Hélène, les extrémistes athées peuvent être fort lourdingues. C'est une forme de religion parfois pénible.

Segel, fais gaffe pour ton héritage. Un frère aîné inconnu peut un jour débarquer et te créer bien des surprises... (Cela s'est déjà vu maintes fois, surtout dans les romans policiers mais aussi dans la réalité.)

1er septembre 2016 13h15

Jean-Pierre ♫
"J'admire la bonté de parole et de geste envers l'humanité de la part des athées, car ils n'attendent aucune récompense de l'au-delà."
Jean d'Ormesson

Et quant à moi, je préfère le vin d'ici à l'au-delà !

1er septembre 2016 13h37

Hélène
Gloire à Dionysos vinguette......

4 septembre 2016 20h41
modifiée
4 septembre 2016 20h51

lurette
Démocrite était un philosophe grec présocratique, qui avait comme théorie que tout ce qui existe de vivant (caillou, eau, plante, humain..) est composé de minuscules éléments rassemblés entre eux pour former un tout.
Chacun de ces éléments est lui-meme éternel et immuable, mais leur assemblage lui, est sujet à changement et mouvance, ce qui crée les formes de vie différente.
Par exemple, quand un champignon moisit, il se décompose et se transforme en humus : c'est grâce à des particules du champignon séparées de celui-ci et assemblées avec quelques autres provenant d'un ver de terre décédé.
Il a appelé ces minuscules éléments "atomes".

(nous savons aujourd'hui qu'il était dans le vrai ; trop fort le mec, sans le moindre microscope ni éprouvette a trouvé tout seul par l'observation de la nature)


Mais Démocrite avait aussi cette théorie -non admise par la science contemporaine- pour l'âme.
Selon lui, il existe tout pareil des "atomes de l'âme", (esprit, conscience et inconscient, la part non-physique bref), éternels et immuables.
Ces atomes étant selon lui ronds et lisses, bougent sans cesse dans l'assemblage, ce qui explique qu'il existe des "états d'âmes"...
Ils cohabitent en toute solidarité mais inter-dépendance avec ceux du corps dans celui-ci, et la survie de leur "assemblage" dépend de la respiration. Plus d'air > dispersion des atomes > plus d'âme (le corps ne peut bien sûr y survivre).

Donc, aucune âme n'est immortelle telle quelle ; mais chacun de ses éléments, oui : rien de l'âme de chacun ne se perdra.

---------
Partant de là ...
Au décès d'une personne, à l'instar du corps, les atomes de l'âme se séparent et s'éparpillent, pour s'assembler avec d'autres "atomes de l'âme" en vadrouille, pour une nouvelle âme dans un nouveau corps.
Au fil du temps des ré-assemblages, l'âme X change de plus en plus, ses atomes à chaque fois se séparant et s'assemblant avec de nouveaux venus.
La 1° fois, il pourra rester environ 70% de l’âme de X dans la nouvelle âme de Y ; puis, au prochain ré-assemblage, 40% de X dans l'âme de Z, etc.. Au final, l'âme de X existera toujours à 100%, mais par bouts de 0,00000001%... quoique.. rien ne dit qu'ils ne ré-assembleront pas un jour à 1,20,50,80%...
----------

PS :
- Théorie du dernier paragraphe sortant tout droit de mon imagination et non de celle de Démocrite. (bien que.. suite des plus cohérente, pas vrai, Dem' ?)
Mais trop je la kiffe qu'elle déchire ! (j'ai 3% d'atomes rappeurs )

4 septembre 2016 21h15
modifiée
4 septembre 2016 21h19

Hélène
lurette sympa comme théorie! et quid de la réincarnation dans ce cas, car du coup les "vies antérieures" sont toutes en petits bout! sacré mix!!

4 septembre 2016 22h18

Segel
Moi ça me parle pas mal cette théorie de Démocrite sur l'âme.
Merci lurette !

4 septembre 2016 23h53
modifiée
4 septembre 2016 23h55

Emma
lurette Moi aussi ça me parle!
Démocrite je connaissais, mais ton extrapolation concernant l'âme m'interpelle vraiment...
(faut que je te relise... mais Hélène ça doit fonctionner aussi avec ce que j'appelle "les vieilles âmes": ces personnes que l'on croisent et qui donnent l'impression d'avoir 1000 ans... )

5 septembre 2016 09h59

Hélène
En effet... ceci dit, on verra bien quand on va mourir! Si chez St Pierre c'est complet, j'irai aux putes chez Satan...

5 septembre 2016 10h00

Segel
Quand quelqu'un meurt, il reste des tas de petits bouts de l'âme de cette personne dans le souvenir de tous ceux qui l'ont connu.

5 septembre 2016 10h13

Hélène
Oui, aussi... et dans sa descendance aussi.

5 septembre 2016 10h24

Jean-Pierre ♫
Laisser une partie de soi-même traverser le temps est une des motivations profondes de la procréation.

5 septembre 2016 13h32
modifiée
5 septembre 2016 13h34

Lili ...
Mais Démocrite avait aussi cette théorie -non admise par la science contemporaine- pour l'âme.

Pas sûr (j'l'ai déjà mis plus haut ):
La mémoire du vivant

5 septembre 2016 17h44

lurette
Hélène Emma Segel Je me doutais que ces "atomes de l'âme" ça parlerait bien ici
Cette théorie m'interpelle beaucoup, aussi..
il reste des tas de petits bouts de l'âme de cette personne dans le souvenir de tous ceux qui l'ont connu.
et dans sa descendance aussi.
Ou encore, en "retrouver" dans des gens mais qui n'ont jamais connu cette personne.. (un ami qui nous rappelle étonnamment notre cher papy décédé quand on était encore petit)
On peut imaginer plein de possibilités..
Mais aussi réaliser que les nôtres composeront avec d'autres dans l'avenir qui auront alors tout autant d'importance, sans oublier que nos actuels composaient hier tout autant avec plein d'autres..
Que "je" est un autre, forcément, tôt ou tard.. le voisin, Machin à 10 000km..
Ça fait relativiser beaucoup de choses..

C'est même fort étonnant qu'en 2500 ans, personne n'ai eu l'idée d'en faire une nouvelle "religion".. Avec un Dieu Atomique, qui si on le vénère, nous permettrait de choisir avec quels autres atomes les nôtres se rassembleront après la mort.. et éventuellement rituels funéraires pour garder proches qq atomes du défunt ( pourquoi pas dans des plantes, des objets qu'on chouchoutera pour rester en "contact" avec l'être cher disparu..)

Faudra lancer le swag, ça nous changerait
Quoique il se trouvera toujours quelqu'un pour inventer l'Enfer Atomique pour les mécréants où se retrouvent de force leurs atomes assemblés avec ceux de leur pire ennemi..



Pas sûr (j'l'ai déjà mis plus haut ):
Lili ...lien, video de 53 mn... sorry, mais je n'ai pas encore pris le temps..
Parlent-ils de la théorie atomique de Démocrite ? atomes immuables -ceux de l'âme comme les autres- assemblés ici pour une forme ou une âme X, puis dispersés pour s'assembler ailleurs avec d'autres atomes différents pour donner autre chose Y ?
Si j'en crois l'analyse du livre de Gouyon et Dessalle, c'est d'une autre théorie dont il est question : une mémoire collective culturelle -les mèmes- qui se transmet générations sur l'autre à l'instar des gènes biologiques, se modifiant comme les gènes à l'environnement quand le besoin s'en fait sentir.
Ce n'est pas tout à fait la même chose..
UP Magazine - L’information est la force immatérielle du vivant. À propos du livre « Le Fil de la vie »

5 septembre 2016 20h29
modifiée
5 septembre 2016 20h32

Hélène
Jean-Pierre ♫ c'est ainsi que mes parents athées m'ont expliqué les choses enfant.

lurette oui, en effet! je trouve l'idée géniale! le souci, dans chaque "religion" ce sont les dérives et la hiérarchie... va falloir cogiter la dessus

6 septembre 2016 23h36

Emma
Quoique il se trouvera toujours quelqu'un pour inventer l'Enfer Atomique pour les mécréants où se retrouvent de force leurs atomes assemblés avec ceux de leur pire ennemi..
Et voilà!
c'est pour ça que je ne peux être que agnostique (je crois bien en quelque chose -mais quoi, exactement!! ..(?)- ) Mais je suis totalement et viscéralement allergique aux religions quelles qu'elles soient! ...

(en même temps, lurette , en grande "Gouroutte Atomique" je te verrais assez bien! )

7 septembre 2016 10h11

Jean-Pierre ♫
Il ne faut pas confondre dieu et les religions.

Dieu est peut-être une créature vivant dans une autre dimension qui, après un repas trop chargé, a pété et notre univers en expansion n'est rien d'autre que ce pet dont il ignore tout et dont il se moque totalement.

Quant aux religions, inventions humaines, elles sont le plus souvent des outils de domination.
Prions dieu qu'il nous en préserve !

7 septembre 2016 11h03

Hélène
Tu lis trop de Werber!!!!

8 septembre 2016 14h47

Segel
Vous devez être intervenu au moins 50 fois pour voir cette intervention.

10 septembre 2016 00h15

Lili ...
Désolée Segel J'espère qu'il ne s'agit pas de quelqu'un de très proche.
On arrive malheureusement à un âge où les anciens s'en vont.

10 septembre 2016 08h36

Segel
Merci Lili ... !
C'est un proche, mais ça fait quelques années qu'on s'y prépare.
La maladie est trop prévisible de nos jours.

10 septembre 2016 09h47

Hélène
Bon courage à toi Segel , ce n'est jamais facile...

10 septembre 2016 13h40

Segel
Merci Hélène.
Le plus dur à gérer c'est finalement l'incertitude quant au temps qu'il reste avant l'hospitalisation en soins palliatifs.
Après, on entre dans un autre système, qui peut aussi durer.
Aujourd'hui la science sait maintenir en vie très longtemps.
C'est pas dans nos constructions mentales de l'accepter.

10 septembre 2016 14h10

Hélène
Vous devez être intervenu au moins 50 fois pour voir cette intervention.

10 septembre 2016 15h58

Segel
Ça oblige à aborder des sujets tabous.
A se poser des questions existentielles, voire métaphysiques.
La vie, tout simplement.

Pour intervenir dans cette discussion, vous devez d'abord vous identifier.