21 janvier 20h47

Hélène
Que retenez-vous de positif de 2020?

Malgré les confinements, les couvre-feu, nos pertes de libertés... qu'est-ce qui vous à réconforté au cours de cette année dingue?
On papote?

22 janvier 07h21

sourire
Bonjour heureuse de vous retrouver à priori en pleine forme?
Pour moi l'année dernière à été plutôt positive
La covid19 n'a pas trop attaqué l'Afrique Je suis toujours morte de frousse avec ma fille, mon gendre, un de mes petits-fils, docteurs et donc exposés ! Mais ça va....
Mon petit fils qui faisait des études en Russie est revenu
Enfin le 3eme à eu son bac et fait ses études en biologie en France
J'ai eu une somme d'argent complètement inattendue et j'ai pu me faire opérer du genou. J'ai retrouvé mes 20 ans
Voilà voilà tout va bien
Et vous Hélène? Cette année de dingue vous a donné quelques joies.
Amitiés

22 janvier 09h19

Hélène
Une année étrange, entre confinements et déconfinements. Pour moi, ça a été pas trop mal niveau travail, j'ai plutôt bien bossé, les gens étant de nouveau réceptifs au local et artisanal.
Je ne suis pas une "flippée" du virus, je pense que si les hôpitaux n'avaient pas été à ce point vidés de leurs lits ces dernières années, on n'en serait pas là!
J'espère que le vaccin sera efficace, qu'on puisse aussi revivre... parce que le couvre-feu à 18h, ce n'est pas tenable... on n'a plus du tout de vie sociale, c'est super dur!
Un ami qui avait un bar super sympa où je vis, qui faisait tout pour animer le coin, c'est suicidé la semaine dernière... Combien sont-ils à avoir tout perdu? (restos, bars, salles de spectacles, artistes et artisans...) c'est beaucoup plus dramatique que ce fichu virus au final...
Souhaitons que nous verrons la fin de ce délire en 2021...

26 janvier 17h29

Pépé le Moko
Désolé pour ton ami Hélène. j'en connais qui vont aussi y laisser des plumes. C'est dommage parce que, géré autrement... mais avec des "si"
Pour ma part, "Positif" ? En 2020 ? Mon fils ! Mais asymptomatique donc ça va.
En vrai, j'ai toujours travaillé. Le premier confinement, j'étais en télétravail, il faisait super beau, je travaillais dehors, sur la terrasse... paisible.
Le deuxième, il n'a rien changé à ma vie : J'allais bosser, je faisais mes courses, je m'occupais de nos chevaux, de la maison et du jardin sur mon "temps libre"... comme d'hab, quoi !
Les enfants sont à la maison la plupart du temps et ça nous permet d'en profiter encore un peu. Nathan suit ses cours à distance et va passer quelques jours de temps en temps dans son appart à Angers avec son colloc. Mais c'est plus pour qu'on n'ait pas trop l'impression de payer un appart pour rien. Il est plein de bonnes intentions.
Maxime est allé enregistrer quelques son dans un studio prêté par un pote. Il semble être plus à l'aise avec l'idée de nous imposer le fait qu'il veuille faire de la musique plutôt que des études et nous, du moment qu'il s'épanouit...
Ils vont voir des copains de temps en temps. Ils ont 20 ans, comment les priver de ça ?
Nous, socialement, on a stoppé les bouffes entre amis et c'est triste. Mais ça va revenir.
On voit la famille proche et on zoom avec la famille éloignée. Ça, c'est nouveau. Avant, on se voyait 2 ou 3 fois par an et c'était marre. Paradoxalement, on se voit plus depuis.
Bref... 2020 sans larme comme pour beaucoup. Jusque là, tout va bien... (quelques soucis mineurs et opérations en vue mais rien de grave finalement)
Pas de révolution, pas de drame, pas grand chose finalement.
En revanche, si on quitte le personnel pour aller dans le global, là, je trouve des creuseurs de rides En vrac : la situation politique globale, le dérèglement climatique, la montée du populisme, la montée de la bêtise crasse, la lassitude suivant la révolte envers le système, tout ça...
Ce genre de trucs m'inquiète de plus en plus. Je crois que c'est un phénomène naturel. Quand on vieillit, on prend de plus en plus conscience de sa mortalité (memento mori n'est-ce pas ?) Alors on s'interroge sur ce qu'on laisse. Et, en ce moment, la situation est assez déprimante pour qu'on regrette un peu nos actes manqués, notre tiédeur parfois ou notre indifférence (enfin, moi, ça me le fait un peu)
Quand on parle de bilan d'une année écoulée, ce sont ces trucs qui viennent pourrir une petite vie tranquille sans ambition particulière, simple et ma foi, agréable.
Le futur, c'était mieux avant. Mais bon... on s'en accommodera. On s'en accommode toujours.
...
Je viens de me relire. On dit "tant pis" ? Allez ! Tant pis ! je laisse tel quel et rendez-vous au tas de sable !
Bisous les cygales

28 janvier 11h22

Hélène
Je ne sais pas si nous nous accommoderons avec calme et sérénité d'un 3ème confinement...Mais il faudra le traverser, sans trop se regarder le nombril. Pourtant, toutes ces privations de libertés ne seront pas sans conséquences.
J'avoue que sans "tricher" je ne peux pas rester enfermée chez moi sans voir personne.
("tricher": utiliser ma fonction d'artisan avec carte d'ambulant pour aller voir ma soeur qui habite à 45 km)
J'hallucine quand même sur tout ça....même si je vais bien, le fait de ne plus rien pouvoir prévoir, même à court terme, c'est dur.

Pour intervenir dans cette discussion, vous devez d'abord vous identifier.